Attention, cette vidéo du chef de la junte guinéenne date de 2020

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Sur WhatsApp, la vidéo d’une mutinerie datant d’octobre 2020 est détournée de son contexte pour laisser croire que le Col. Mamadi Doumbouya, chef de la transition guinéenne, a arrêté des militaires qui tentaient de « déstabiliser la transition. »

Sur les images, on peut voir plusieurs cadavres dans l’arrière d’un pickup. Ils sont en tenue militaire. D’autres soldats déchargent le véhicule de son contenu. On peut reconnaître le Col. Mamadi Doumbouya sur la séquence, l’actuel président de la transition en Guinée. Mais jusqu’au renversement d’Alpha Conde il y a un an, il était considéré comme l’un des hommes de confiance de ce dernier qui venait le placer à la tête des forces spéciales.

Vidéo détournée

Mais les images elles-mêmes datent de près de deux ans. Elles ont été publiées pour la première fois sur les réseaux sociaux en octobre 2020. On peut voir la séquence sur ce compte Facebook encore sur celui-ci.

Il s’agit de militaires tués a cette période lors d’une mutinerie au camp Samoréah dans la préfecture de Kindia, à plus de 100 km de la capitale Conakry. L’incident s’est produit  deux jours de la dernière élection présidentielle dans ce pays.Deux versions circulaient à l’époque à propos des circonstances:la première expliquait qu’il s’agissait de soldats en colère qui revendiquaient de meilleures conditions de vie, la deuxième faisait état de mutins venus libérés leurs camarades (prisonniers militaires) qui seraient détenus dans ledit camp.

Dans un communiqué, les autorités guinéennes avaient annoncé l’ouverture d’une enquête. Les résultats n’ont pas encore été rendus publics.

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email