La Radio France Internationale (RFI) a-t-elle été suspendue par les autorités indiennes ?

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

De nombreuses publications circulant sur les réseaux sociaux dont X et Facebook, affirment que RFI (Radio France Internationale) aurait été suspendu en Inde et que ses correspondants seraient invités à quitter le pays dans un bref délais. Mais, c’est une fausse interprétation, détournée de son contexte. Il s’agit du correspondant de RFI, RTS et d’autres radio/télévision qui s’est vu retirer son permis de travail.

Capture d’écran de la publication (28 juin 2024).

Cette fausse interprétation a été partagée sur ce compte X de Afrique des libertés. On peut lire sur le compte : « RFI suspendue en Inde. Ses correspondants sont priés de quitter le pays dans un bref délais. Merci aux autorités indiens la lutte continue ». Une publication qui laisse croire que la radio france internationale (RFI) n’émet plus sur le sol indien, pourtant ce n’est pas le cas. La publication a été vue plus de 26 300 fois et like plus de 928 fois sur les réseaux sociaux (lien archivé ici ).

Contexte

Cette fausse interprétation intervient dans le contexte où RFI et France 24 ont déjà été suspendu dans certains pays d’Afrique de l’Ouest. Par exemple, en avril 2022, le Mali a définitivement interdit la diffusion de RFI et de France 24 sur son territoire. De même, en décembre 2022, le Burkina Faso aussi jusqu’à nouvel ordre et en fin au Niger en aout 2023 (lien archivé ici).

C’est en mars 2024 que les autorités indiennes (lien archivé ici) ont retiré le permis de travail du correspondant de RFI sans explication, ‘‘l’empêchant ainsi de couvrir les dernières élections législatives et le laissant sans possibilité d’exercer sa profession’’. Les détails sont disponibles ici.

Cette décision qui a mis fin à treize (13) ans de sa vie en Inde, où il avait travaillé comme correspondant de RFI et d’autres Radios/Télévisions. Malheureusement, Sébastien Farcis n’a toujours reçu aucune justification officielle pour cette interdiction (lien archivé ici).

Lettre de Sébastien publiée sur son compte X, le 20 juin 2024.

Versification

Dans le cadre de nos recherches, nous avons contacté David Baché, Journaliste à RFI pour son avis. Selon lui, « RFI n’est pas du tout suspendue en Inde. En revanche, l’autorisation de travail de leur correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis, n’a pas été renouvelée. Sans motif, après 13 années de travail sur place ». Il ajoute ensuite « RFI à un autre correspondant en Inde, Côme Bastin, qui continue de pouvoir travailler normalement ». Les détails sont disponibles dans cette lettre ci-dessous.

Mahamadou ISSIAKA

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email