Mali : les autorités ont-elles suspendu l’orpaillage pour « céder ces territoires à des mercenaires » ?

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Sur les réseaux sociaux, des internautes affirment, que la suspension des activités d’orpaillage avait pour objectif de « céder les territoires à des mercenaires ». En réalité, il s’agit d’une fausse information.

Capture d’écran de la publication

Ce compte X  LE SPECIALISTE (archivé ici) a diffusé des photos des orpailleurs de trois sites différents et celle du Président de la Transition Col Assimi Goita. La publication est accompagnée de ce message : « Pour s’acquitter du paiement des mercenaires Wagner, Assimi a décidé de suspendre toutes les activités d’orpaillage à travers le Mali afin de céder les territoires à ces mercenaires. » La rumeur est reprise aussi sur Facebook où cette page nigérienne renchérit : « Pour s’acquitter du paiement des mercenaires Wagner, Assimi a décidé de suspendre toutes les activités d’orpaillage à travers le Mali (…) », (lien archivé ici).

Qu’en est-il ?

Dans un communiqué, le gouvernement malien a effectivement annoncé la suspension des activités d’orpaillage sur l’ensemble du territoire du 15 juin au 30 septembre 2024. Aucune raison n’est évoquée.

Le communiqué de presse du ministre des Mines sur la suspension des activités d’orpaillage au Mali, le 25 juin 2024.

Nous avons tenté de joindre le ministère chargé des Mines, mais personne n’a voulu répondre à nos questions.

Nous avons aussi effectué des recherches sur internet avec les mots clés « suspension activités orpaillage Mali. ». Les résultats ont relevé de nombreux articles sur plusieurs médias maliens (Malicatu.net, Mali24) et internationaux (Anaduli AJENSI). Aucun ne mentionne que la raison principale de cette suspension est dû à la présence de mercenaires ou de Wagner.

« Cette mesure vise à protéger les orpailleurs contre les risques d’accidents liés aux éboulements de terrain pendant la saison des pluies, a expliqué un responsable du ministère des Mines à Mali Actu. Nous tenons également à sensibiliser les orpailleurs sur les dangers liés à l’utilisation de produits chimiques nocifs pour l’environnement et la santé. »

« Cette décision coïncide avec l’hivernage et intervient quelques jours après qu’un site d’orpaillage s’est effondré le 8 juin dernier à Kalako dans le cercle de Yanfolila, région de Bougouni (sud du Mali). Plus de 20 orpailleurs ont trouvé la mort et plusieurs autres portés disparus à la suite de l’effondrement du site. » indique l’agence d’informations turque Anaduli AJENSI.

Au Mali, la suspension des activités d’orpaillage pendant l’hivernage est effectivement courante comme en 2016 ou encore en 2017.

Capture d’écran du site g5sahel.org
Capture d’écran du site financialafrik.com

Mahamadou ISSIAKA

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email