Affaire d’engrais vers l’Afrique : l’UE dément avoir bloqué de l’engrais à destination du Mali

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Au Mali, la délégation de l’Union européenne (UE) dément tout blocage, dans des ports européens, d’engrais destinés à des pays africains dont le Mali en provenance de la Russie.

« Il n’y aucun embargo européen sur le transit d’engrais vers l’Afrique », affirme Bart Ouvry, l’ambassadeur de l’UE au Mali qui qualifie l’information « d’infondée ».

A l’origine de la polémique, un échange téléphonique, le 4 octobre dernier, entre le président malien de transition et le président de la Russie Vladmir Poutine. Dans un compte de cet entretien publié sur la page Facebook de l’ambassade de la Russie, la Russie rappelle « l’’importance de [son] l’initiative de faire don aux pays dans le besoin d’environ 300 000 tonnes d’engrais bloquées dans les ports européens en raison de sanctions illégitimes. »

Un point qui n’a pas échappé à certains internautes maliens, le Mali étant parmi ces « pays dans le besoin ». Cela, dans un contexte où les relations entre le Mali et la Russie se sont renforcées, notamment dans le domaine militaire, au contraire de celles entre Bamako et l’occident et plus particulièrement la France.

« Les sanctions de l’UE ne visent en aucune manière les échanges de produits agricoles entre la Russie et des pays tiers », avait déclaré l’UE dès la mi-juillet dans un communiqué de presse publié sur son site internet.

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email