Bombardement mauritanien contre l’armée malienne ? Une information manipulée

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre apparemment un bombardement de l’armée mauritanienne contre les forces maliennes près de leur frontière commune. Cependant, des éléments indiquent qu’elle a été sortie de son contexte et manipulée.

Capture d’écran du compte tiktok de zenega medias

Une vidéo de quelques secondes a été postée sur le compte Tik tok de zenega_medias depuis plusieurs jours. La publication a été visionnée par près d’un million d’utilisateurs, avec environ 30 000 likes, en plus des milliers de commentaires. Dans la vidéo, l’on voit avec précision un camion en incendie. Le message suivant est également lisible sur les images : « l’armée Mauritanienne viennent de bombarder véhicule militaire maliens au (sic) frontière. ». « Vous entendez, vous entendez ! C’est foutu », dit également une voix qui accompagne la vidéo

Nous avons effectué une recherche d’image inversée, en utilisant des captures d’écran de la vidéo. Les résultats nous mènent vers une page  Facebook où l’on peut trouver l’origine de la vidéo. Il s’agit en fait d’un camion de 10 tonnes qui venait de Gao pour se rendre à Ménaka. Ce camion aurait été incendié par les terroristes à 20 km de ladite ville. Le 30 avril 2024 a marqué sa première publication sur les réseaux sociaux.

Capture d’écran de la publication en date du 30 avril 2024

On peut entendre une voix similaire à ce qui a été posté sur Tik Tok dire : « (… ils nous ont pourchassés (…) Ensuite, ils ont tiré dans le réservoir puis dans les pneus du camion. Puis, ils ont commencé à tirer n’importe où , heureusement tout le monde se porte bien, on est à 20 kilomètres de Ménaka (…) ».

Nous retrouvons la même information sur le site malijet

Par ailleurs, aucune information provenant de sources crédibles ou officielles ne fait état d’affrontements militaires entre le Mali et la Mauritanie.

Depuis quelques temps, plusieurs fausses informations circulent sur les réseaux sociaux dans un contexte de tension croissante entre la Mauritanie et le Mali en raison des incidents récents à la frontière, qui est longue de 2 237 km. Il s’agit d’opérations militaires des FAMa vers la frontière commune contre les groupes armés terroristes qui, selon les autorités mauritaniennes, auraient fait des victimes parmi ces civils.

Par suite, les responsables des deux Etats multiplient les rencontres pour pallier les difficultés face à la situation. La plus récente a été la visite du chef d’état-major général des armées maliennes, Oumar Diarra, en Mauritanie, le 9 mai 2024, où il a été accueilli par le ministre de la Défense et des responsables militaires de Mauritanie. Il était à la tête d’une forte délégation. On peut trouver les détails sur ce site de l’armée mauritanienne.

À l’issue de l’audience entre les deux parties (Mali et Mauritanie), un communiqué de l’armée mauritanienne indique que les deux parties ont exprimé « l’importance de convenir de mesures sécuritaires concrètes pour assurer le retour du calme et de la tranquillité dans les zones frontalières. » Cela afin de « développer un mécanisme permettant d’éviter à l’avenir les incidents intervenus récents à la frontière et de la sécuriser », affirme le même communiqué.

Mahamadou ISSIAKA

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email