Des fausses preuves pour illustrer des attaques réelles au Mali

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

À Mopti, dans le centre du Mali, le dimanche 24 Avril, « des attaques ont été perpétrées autour de cinq heures du matin en 5min d’intervalle entre les 3 emprises militaires de Sevaré, de Bapho et de Niono par des groupes armés terroristes. »

Ces attaques simultanées survenues ce dimanche ont outré toute la population malienne. Suite à ces événements, nous assistons malheureusement à la diffusion sur les réseaux sociaux de plusieurs photos sorties carrément de leur contexte et qui n’ont rien à avoir avec les attaques survenues à Mopti.

Parmi ces photos, nous avons recensé deux qui ont eu une très grande portée et semblent semer la confusion sur les réseaux sociaux.

La première photo est celle d’un hélicoptère qui s’est écrasé au sol comme vous pouvez le voir sur l’image.

Cette image, d’après ceux qui l’ont partagée, a été prise à l’aérodrome de Bapho lors des récents événements.

En faisant une recherche inversée d’images, on parvient à avoir la provenance même de la photo.  Elle a été prise depuis le 15 mars 2013 par Adama Diarra, un photo journaliste malien pour le compte de l’Agence de Presse Reuters.

Cette photo montre l’épave d’un hélicoptère de l’armée malienne qui s’est écrasé près de la ville de Diabaly, dans le centre du Mali, lors d’un exercice d’entraînement conjoint entre la France, le Mali et la force MISMA des nations africaines, le 15 mars 2013.

Voici le lien pour voir l’image dans son véritable contexte :  https://urlz.fr/i5Nq

La seconde image est celle d’un engin blindé d’où se dégage de la fumée. Voici la photo.

Cette photo aussi, largement partagée par plusieurs pages et comptes pour illustrer les attaques simultanées contre les militaires à Mopti, est sortie de son contexte. Elle ne date pas de cette année. Avec une recherche inversée, on se rend compte que cette photo date de Juillet 2018. Elle a été prise à Gao lors d’une attaque kamikaze sur des soldats français de l’opération Barkhane.

Pour voir l’image dans son contexte, cliquez sur ce lien :   https://urlz.fr/i5OP

Ces différentes informations montrent que ces images ont été toutes deux sorties de leur contexte et qu’elles n’ont aucun rapport avec les différentes attaques perpétrées récemment contre les emprises militaires de Sevaré, de Bapho et de Niono

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email