Faux, cette vidéo ne montre pas le départ de l’ambassadeur français du Niger  

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Une vidéo virale sur Tiktok prétend monter le représentant de la France au Niger hué par la population. La séquence se déroule au Gabon.

La séquence d’environ une minute est suivie de cette légende : « Départ de l’ambassadeur de France au Niger. Quelle humiliation. Pardonnez, ayez honte un jour ! ». On y voit un homme blanc hué par plusieurs autres personnes. La vidéo prétend monter l’ambassadeur de la France se faisant chasser par la population.

Une vidéo du Gabon

@alixebihem

#gabon🇬🇦 #oliguinguema #afrique #bongo #tiktokgabon🇬🇦tiktok #tiktokafrique🇹🇬🇨🇩🇨🇮🇧🇯🇬🇦🇨🇲🇬🇦 #tiktokgabon🇬🇦tiktoklibreville #tiktokfrance🇨🇵

♬ son original – Alix Ebihem

Mais grâce  à une recherche inversée, nous avons retrouvé l’origine de la séquence sur ce compte Tiktok. Elle a été publiée pour la première fois le 13 septembre 2023 avec ce message : «  Lee White Hué à son départ du ministère des eaux et forêt. » Des recherches supplémentaires avec les mots « Lee White, Hué, population, Gabon. » nous conduisent au site d’informations « Le confidentiel », un site d’investigation au Gabon. Sur ce site la même vidéo accompagne un article titré « Passation de Service des eaux et forêts : Lee White conspué par ses collaborateurs ». La suite de l’article nous donne plus de détails sur cette passation : « L’ex ministre des Eaux et foret sous le régime d’Ali Bongo Odimba  déposé par les militaires le 30 Aout dernier. Lee White, hué par ses collaborateurs a connu passation des plus agitées avec son prédécesseur le colonel Maurice TOSSUET ce mercredi 13 septembre 2023 », explique l’article.

Cette vidéo ne montre pas l’ambassadeur de la France au Niger qui s’appelle Sylvain Itté. Elle vidéo n’a donc aucun lien avec la situation de l’ambassadeur de France du Niger. Ce dernier avait été déclaré persona non-grata du pays, mais n’a jusqu’à ce jour pas obéit à cette décision des auteurs du coup d’État au Niger.

Aly DIABATE

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email