Israël/Gaza : L’Assemblée générale des Nations Unies a-t-elle accepté l’adhésion à part entière de la Palestine ?

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Une publication virale sur plusieurs plateformes et réseaux sociaux, dont X, prétend que l’Assemblée générale des Nations Unies aurait accepté l’adhésion à part entière de la Palestine. Il s’agit d’intox.

Capture d’écran d’une publication sur X, le 10 mai 2024.

Depuis le 10 mai 2024, une image du drapeau palestinien hissée au siège de l’ONU à New York circule sur les réseaux sociaux, dont X. La publication a été vue par plus de 4 millions d’utilisateurs et des centaines de commentaires sur ce compte X. L’auteur de la publication indique : « l’Assemblée générale des Nations Unies a accepté l’adhésion à part entière de la Palestine. » Cependant, cette information est erronée.

En revanche, cette image est sortie de son contexte. En effectuant des recherches d’image inversée sur les moteurs de vérification, nous avons pu constater que plusieurs médias (voir sur un article de Paris Match en 2015, Anadolu Ajansi en 2017 et IRNA en 2023 …) présentaient la même photo avec plusieurs titres différents sur la cause palestinienne. L’image a été publiée pour la première fois en plusieurs langues en 2015 et disponible dans cet article de  Paris Match du 30 septembre 2015.

Ces articles ne mettent pas l’accent sur l’adhésion à part entière de la Palestine mais plutôt sur son statut d’État observateur de l’ONU.

Une autre recherche avec les mots clés « la Palestine est devenu un État membre de l’ONU » a révélé des informations provenant de blogs, mais aucune des organes de presse crédibles. De plus, la presse internationale qui suit de près à la une de la guerre Israël-Gaza depuis le 07 octobre 2023 n’ a fourni aucune trace de l’admission de l’État de Palestine à l’ONU, ce jour 12 mai 2024.

Nous avons ensuite trouvé plusieurs articles qui confirment une réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le vendredi 10 mai 2024 à New York pour une session extraordinaire d’urgence sur la crise à Gaza. Elle a adoptée à une écrasante majorité une résolution qui améliore les droits de la Palestine au sein de l’organisation mondiale en tant qu’État observateur, sans offrir une adhésion à part entière.

La résolution recommande ainsi au Conseil de sécurité de « réexaminer favorablement » cette question, suite au veto du 18 avril des États-Unis. Les explications de vote par pays et quelques mesures sont disponibles ( ici).

Quant à l’Ambassadeur de la Palestine, Riyad Mansour, a qualifié le vote “d’historique”, tandis que le Hamas a salué la résolution, y voyant la “réaffirmation de la solidarité internationale avec notre peuple”.

Quel est le statut actuel de l’État de la Palestine à l’ONU ?

La Palestine a le statut d’État observateur à titre exceptionnel non-membre auprès des Nations Unies, et elle a obtenu ce statut après une résolution adoptée par l’Assemblée générale à une large majorité, depuis le 29 novembre 2012 ainsi qu’une récente session extraordinaire d’urgence sur la crise à Gaza,  le 10 mai 2024.

Le droit de siéger parmi les États membres selon l’ordre alphabétique, le droit de déposer, de présenter et de coauteur des propositions et des amendements, ainsi que le droit de présenter des motions d’ordre, sont des droits et privilèges supplémentaires de la Palestine à l’ONU.

En tant qu’État observateur, l’État de Palestine n’a pas le droit de voter à l’Assemblée générale ni de présenter sa candidature aux organes de l’ONU.

Mahamadou ISSIAKA

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email