Mali : faux, Úmaro Sissoco Embaló n’a pas tenu ses propos à la tribune de l’ONU !

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Dans un tweet publié le 19 octobre 2022, le compte Twitter « Afrique Mère » prétend ceci : « Empêcher la réunion spéciale demandée par le Mali pour apporter des preuves contre la « France terroriste » à cet effet, le président de la #Cedeao, Umaro Sissoco, a demandé au secrétaire général de l’ONU d’interdire les interventions de la Guinée, du Burkina et du Mali à la tribune de l’#ONU ». Le tweet cumule des centaines de réactions et a été partagé par des pages Facebook également (1, 2, 3).

Des propos montés de toute pièce

Nous avons visionné en intégralité l’intervention du président Úmaro Sissoco Embaló à la tribune de l’ONU, et à aucun moment, il n’a prononcé le nom du Mali ni celui de la Guinée encore moins le Burkina Faso. Son discours, disponible ici, parle notamment des défis sécuritaires auxquels les États membres de la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dont il est le président, sont confrontés. Mais à aucun moment, il n’a évoqué la réunion spéciale demandée par le Mali.

Ici le lien de l’intervention des pays Burkina Faso, Mali et la Guinée qui étaient également présent lors de cette 77e session ordinaire des Nations Unies

Notre rédaction a également contacté ladite page sur Twitter pour confirmer la véracité de ce tweet, mais elle ne nous a pas répondu.

Aly Diabaté

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email