Mali : Promotion des sites touristiques locaux au cœur du projet Bamako city tour.

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Ministère de la culture à travers la direction de l’Agence Mali Tourisme a initié le projet Bamako City Tour. Objectif, faire découvrir les sites touristiques et les centres d’intérêt touristiques situés dans la ville de Bamako et dans certaines communes. Subventionnée à hauteur de 90% Par l’état malien, Bamako City Tour est un projet pilote qui est organisée uniquement les week-ends. Selon les organisateurs, l’initiative permet de promouvoir le tourisme local, de donner une bouchée d’oxygène aux agences de tourisme victimes directes de l’insécurité depuis 2012.

Le top départ de ce Bamako City Tour a été donné devant le musée national de Bamako par le directeur de l’agence Mali Tourisme en personne. En 5h d’horloge, ces visiteurs vont découvrir des sites touristiques emblématiques de Bamako encore méconnus de grand public. A bord d’un minibus, les touristes en majorité des locaux sont transportés dans différents sites d’attraction de la capitale. Le premier lieu visité par ce groupe de curieux est le site de WOYOWAYANKO situé en périphérie de la capitale. Ce site symbolise, selon Daouda KONÉ, Chef de division Parcs et Monuments à la direction nationale du patrimoine public, qui sert de guide aux visiteurs du jour, la bravoure des résistants africains à la pénétration coloniale française. « C’est ici qu’a eu lieu la mythique bataille entre les Sofas, guerriers en cheval de Samory Touré et les troupes coloniales françaises par Borgnis Desbordes en avril 1883 », relate l’historien. Avant de révéler que : « le 1er et le 2 avril 1883, les guerriers de Samory ont mis en déroute les troupes coloniales françaises ». C’est la première défaite militaire des troupes coloniales dans leur conquête coloniale en Afrique, ajoute-t-il.

Le Bamako City Tour est une initiative du ministère du tourisme à travers la direction de l’agence du Mali Tourisme. Son objectif : lancer le tourisme local en souffrance depuis 2012, du fait des crises multidimensionnelles que traverse le pays, précise Sidi Keita, directeur de l’Agence du Mali Tourisme.

L’initiative est saluée par les agences du tourisme qui appellent à une meilleure exploitation du secteur. « Si le tourisme est considéré comme une macroéconomie, il pouvait devenir une part importante du Produit Intérieur Brut », souligne Abdoulaye Augustin Témé Promoteur touristique

Pour attirer un grand nombre de maliens, le gouvernement a subventionné les activités de Bamako City Tour à hauteur de 90%. Une subvention qui permet de réduire des tarifs à payer pour visiter les sites touristiques de la Capitale. C’est d’ailleurs ce qui a motivé Aminata Diallo, une guinéenne. « Ça été très bénéfique pour moi », se réjouit Aminata Diallo, Touriste guinéenne. « Avec un petit montant 1000 FCFA, un peu plus de 10 000 F guinéen, j’ai pu visiter des monuments historiques comme Sofas. Moi qui suis particulièrement intéressée par l’histoire de Samory Touré », conclut-elle.

Moussa Mara, ancien premier ministre du Mali encourage l’initiative, en accompagnant des touristes à Dogodouman. « Nous, on ne le sait pas mais, les premiers touristes d’un pays ce sont ses citoyens », martèle l’ancien premier ministre.

En tout, les touristes locaux qui ont payé chacun 1000 FCFA, ont visité deux sites en 5 heures de temps. Après le Bamako City Tour qui est projet pilote, les autres régions du Mali auront chacune son tour.

#MaliTourisme

#BamakoCityTour

#ABM

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email