Me Samba N’Dongo mérite imitation

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

D’une taille moyenne, mais d’une vision infinie. Depuis l’avènement de la maladie à virus corona. Il ne cesse de se battre contre vent et marée pour apporter sa petite contribution auprès des forces de l’ordre qui sont les plus oubliés dans notre société ou un grand faussé les sépare des civils.

Après une série de dons des kits de lavage, de savons, de gels, de seaux et des masques. Et cela dans tous les coins de Bamako où se trouve une section d’un des corps de maintiens de l’ordre et même en dehors de Bamako, dans certaines régions.

Ce mercredi 5 janvier 1022, oulessebougou s’est vu doter de gilets fleurissants et des masques. Il s’agit du commissariat de police de oulessebougou, de la gendarmerie et de la protection-Civile de la dite localité.

Il faut noter que tout cela est à fond propre sans arrière pensé, à cela s’ajoute que Me N’Dongo n’est ni parti politique, ni un club de soutien non moins une association. Sa seule motivation : apporter sa pierre pour la construction de l’édifice nationale ou personne n’est oubliée.

Et si on imitait Me Samba N’Dongo du cabinet Nema.

Malick Diancoumba

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email