Mimi: l’Odyssée d’une fille rurale.

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Née à Bko, j’ai grandi au village (cercle de Bandiagara) auprès de mes grands-parents.
Je quitte le village une fois le DEF en poche. Direction:Kayes pour y faire des études de comptabilité.
Rentrée à Bko après l’obtention du BT, je dois faire face à la dure réalité du chômage. Après quelques tentatives infructueuses dans mon domaine de formation, j’ai suivi une autre formation en enseignement.
J’enseigne depuis quelques années.
Beaucoup de jeunes se retrouvent dans ce portrait en grands traits. Le parcours scolaire est semé d’embûches qu’il faut surmonter, surtout pour les filles et singulièrement celles venant des zones rurales.
J’ai commencé l’école avec de nombreuses filles mais elles ont dû abandonner en chemin. Le mariage, l’exode rural, le poids des traditions, la pauvreté… finissent par éjecter du chemin de l’école de nombreuses filles.
Même une fois, un diplôme acquis, les filles/femmes ont plus de difficultés à avoir un boulot à cause de certaines traditions et pesanteurs sociales,
d’où l’importance de la sensibilisation. Et pour cela, les réseaux sociaux sont un vecteur important.
Mon engagement au sein de l’ABM s’inscrit dans cet élan. Mon blog se veut comme lieu de sensibilisation et de plaidoyer pour les jeunes en général et les jeunes filles en particulier.

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Téléphone

Email