Révélations sur l’arsenal soi-disant français au Niger : la vérité sur les armes et munitions découvertes

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Dans une publication vue par plus de cent mille internautes, le compte X (ex-Twitter) au nom du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) affirme avoir découvert un « arsenal de guerre destiné à déstabiliser le Niger » appartenant à la France. HoronTv a vérifié et replace les faits dans leur contexte.

https://twitter.com/NIGER_CNSP/status/1760785400300253235?t=TzTWqOAcfoWLyhFVxGSBNw&s=19

Sur X, la publication est accompagnée de la légende suivante : « Découverte à Niamey de caches d’armes de guerre dans une villa du quartier Francophonie extension Tchangarey, occupée par des instructeurs militaires français, qui se révèle être un véritable centre d’opérations militaires et le siège de l’EUCAP SAHEL. » Il est également mentionné : « Les perquisitions ont révélé un arsenal de guerre destiné à déstabiliser notre pays. » Cette information est appuyée par une séquence de cinq minutes tirées du journal télévisé de la télévision nationale du Niger, où des armes sont exposées et des propos attribués à des personnalités françaises. Cette publication se trouve également sur d’autres réseaux sociaux et toujours avec la même légende (1, 2, 3)

En réalité, le bâtiment présenté dans la vidéo comme étant celui des instructeurs français qui voulaient « déstabiliser le Niger » est en fait le siège de l’EUCAP. La Mission de renforcement des capacités de l’Union européenne au Sahel a un détachement spécial pour assurer la sécurité du personnel encore présent dans le pays. C’est la raison de la présence d’équipements de sécurité dans ces locaux, une situation connue du gouvernement.

Présente au Niger depuis 2012, la mission EUCAP Sahel au Niger est une initiative de l’Union européenne qui soutient le pays dans sa lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et le trafic de drogue. En décembre 2023, les autorités nigériennes ont mis fin à la mission, qui avait alors six mois pour quitter le pays en coordination avec les forces de défense et de sécurité du Niger.

Selon le média allemand Der Spiegel, le siège de l’EUCAP Sahel a été perquisitionné par la police nigérienne sans mandat, emportant du matériel de protection de la mission le 19 février 2024, alors que la cheffe de la mission avait été convoquée pour une réunion avec le Premier ministre et le ministre de la Défense.

D’autres éléments révélateurs sont présents : parmi les armes montrées dans la vidéo figure un AR18, un fusil d’assaut américain non utilisé par l’armée française.

De plus, des munitions portant l’inscription « Fiocchi » sont italiennes. Il est crucial de souligner que l’armée française n’est pas la seule composante de cette mission, qui relève de l’Union européenne et compte 27 pays membres. Des équipements arborant le logo de l’Union européenne sont visibles dans la vidéo.

Cette fausse information survient à un moment de tensions entre la France et le Niger depuis le coup d’État contre le président Bazoum.

Aly DIABATE

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Téléphone

Email